Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une | Un livre, des mots
Chroniques, Développement personnel

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Raphaëlle Giordano        Éditions : Édito        264 pages

 

Quatrième de couverture:

Camille, trente-huit et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Alors quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves.

Mon avis:

Le titre m’a tout de suite interpellée.  Avouez que c’est intriguant!  Qu’est-ce que ça peut vouloir dire?  Mais surtout, de QUOI va traiter ce livre?  C’est tellement un titre vague à mon avis…  Ensuite, j’ai lu la quatrième de couverture, et la question posée m’a accrochée.  Nous avons tous un petit quelque chose dans notre vie qui fait en sorte que notre bonheur n’est pas complet, total.

Pendant que les pages défilaient à bon rythme, je me disais que c’était un livre de psycho-pop, non pas moralisateur mais plutôt aidant.  Aidant dans le sens que ce qui est décrit dans le livre, tout le monde devrait le faire! Un exemple tout simple:  sourire!  Connaissez-vous cette citation?: «Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.  Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent…» (Raoul Follereau)  Essayez de sourire plus dans une journée, et remarquez combien vous souriront en retour!

Pour en revenir à l’histoire, Camille n’est pas satisfaite de sa vie en général tant au niveau personnel que professionnel.  Sa rencontre avec Claude arrive donc au bon moment dans sa vie.  Elle apprendra à sortir de sa zone de confort, d’être positive, mais elle (ré)apprendra à se connaître, à travers plusieurs aventures  (exercices).

J’ai eu un peu de difficulté à faire confiance à Claude aux premiers abords.  Qui fait confiance à un inconnu comme ça? Certainement pas moi!  Je me suis imaginée plein de scénarios au début…  pour finalement comprendre que ce n’était qu’un livre de développement personnel romancé.  Je trippe vraiment pas sur les livres de développement personnel, mais je ne sais pas trop pourquoi..  trop terre-à-terre? pas d’histoire? Oui je pense que c’est ça! Par contre, je dois avouer que plusieurs conseils de vie racontés, méritent de s’y attarder, comme le fait de sourire plus.

Sans nécessairement être un livre de chevet, je crois que ce roman devrait trouver une place dans chacune de nos bibliothèques personnelles ou publiques pour qu’on puisse y revenir lorsqu’on en sent le besoin.

3/5 Bon!

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.