Maudite Saint-Valentin
Chroniques

Maudite Saint-Valentin

Cynthia Maréchal     Les Éditeurs réunis

Sorti en: janvier 2018     360 pages

Maudite Saint-Valentin

Quatrième de couverture:

 

La déception d’Isabelle est immense en ce 14 février… Normand, son amoureux, propriétaire d’une populaire brasserie sportive, n’est rentré à la maison qu’à minuit.  Elle l’a attendu toute la soirée pour fêter la Saint-Valentin, évidemment, mais surtout le dixième anniversaire de leur union.  Dès lors, désireux de se faire pardonner, le fautif s’évertue à satisfaire les désirs de sa belle, lesquels, bien vite, ne lui sembleront que des caprices.

Assisté par sa ravissante gérante, Normand se plonge avec une ardeur renouvelée dans son travail.  Pendant ce temps, Isabelle se rapproche d’un jeune homme fougueux qui éveille bientôt en elle un passion bouillonnante.  Et Cupidon n’a pas fini de faire des ravages: Richard, le meilleur copain de Normand, fréquente la brasserie dans l’espoir de conquérir la nouvelle serveuse.  S’ajoutent au tableau Jorge, le collègue d’Isabelle, qui vit un bonheur sans cesse grandissant auprès de son compagnon, de même qu’un couple d’amis plutôt libres d’esprit.

Des amours se révèlent, des relations se dégradent, des couples se forment.  en plus de bouleverser les vies d’Isabelle et de Normand, cette fête ratée sera à l’origine d’un branle-bas de combat sentimental, qui n’épargnera personne dans leur entourage.  De quoi vouloir oublier une fois pour toutes cette maudite Saint-Valentin!

Mon avis:

Je suis perplexe face à ce roman.  Déjà, je trouvais que le résumé en disait trop.  Je pouvais sans aucun doute dire ce qui allait se passer pour les personnages principaux.  Mon intérêt venait de baisser un peu.  Mais j’ai décidé de le lire quand même pour voir comment allait se dérouler l’histoire.
Sans grande surprise, tout se passe comme prévu.

Lors de ma lecture, je trouvais que Normand avait un ton très condescendant en parlant d’Isabelle.  Il lui achète des cadeaux pour se faire pardonner ses bourdes! Il le dit lui même que ça va passer avec un cadeau!  Quelle mentalité!  De son coté, Isabelle n’est pas mieux.  Elle dit qu’elle se laisse amadouer par un somptueux présent!  Cette attitude est très peu pour moi.

J’ai eu de la difficulté à embarquer.  L’écriture à la troisième personne ne me dérange pas d’ordinaire, mais cette fois-ci, je trouvais le ton trop officiel.

Bref, malgré que j’aime beaucoup la chic-lit, ce roman ne m’a fait ni chaud ni froid.

2/5 Correct mais sans plus

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.