La Styliste | Un livre, des mots
Chroniques

La Styliste

Rosie Nixon          Éditions Guy St-Jean          

Sorti en: Septembre  2016   485 pages

 

Quatrième de couverture:

Quand Amber Green, employée dans un boutique luxueuse de Londres, se fait offrir par erreur le poste d’assistante de Mona Armstrong, LA stylise des stars, elle n’en croit pas sa chance.  Seulement, les choses ne se passent pas exactement comme elle l’avait prévu  En plus d’apprendre à faire des cafés pour une patronne aux exigences particulières et dénicher des robes extraordinaires pour des actrices, elle doit aussi apprendre à gérer des égos démesurés et à prendre soin d’un cochon nain.  Pas facile!  Pour couronner le tout, le nouveau boulot d’Amber place sur son chemin non pas un, mais deux prétendants aussi excitants l’un que l’autre…

Notre apprentie styliste arrivera-t-elle à garder les pieds sur Terre? Et, plus important encore, que va donc porter tout ce beau monde lors des prochains galas?

Mon avis:

Ce livre a attiré mon attention dès que je l’ai vu! La couverture est très «girly»:  toute en dorures et paillettes, un mannequin portant une belle robe longue et rouge qui attire le regard tout de suite, l’écriture stylisée qui donne un petit quelque chose de «Regardez-moi!».  Je suis restée surprise de constater que le livre était rigide!  Il est rare d’en voir de nos jours.

Passons maintenant au contenu du livre!  J’ai beaucoup aimé le livre, même si le sujet n’est pas dans ma palette habituelle.   Une belle lecture légère, complètement à l’opposé de mon style de vie!  Je suis loin de m’y connaître en grands couturiers, moi qui préfère de loin les vêtements confortables et tout-aller.  J’ai par contre reconnu les noms de Dolce & Gabbana et Valentino.  J’ai facilement pu me représenter leurs somptueuses tenues grâce aux belles descriptions de l’auteure.  Comment ne pas rêver de les porter nous aussi?

En lisant le livre, j’ai eu une petite pensée pour le film «Le Diable s’habille en Prada».  Le sujet de la mode est commun, Valentino y est aussi.  «La Styliste» a par contre un côté encore plus «glamour» avec les actrices qu’Amber côtoie, le tapis rouge des Golden Globes, Hollywood. Mais là s’arrête la comparaison!

J’ai beaucoup aimé connaître les dessous de la mode.  Être l’assistante d’une sommité en mode, ce ne doit pas être de tout repos.  Disons qu’Amber apprend à la dure, ce métier qui sera peut-être le sien plus tard… Le livre se lit bien: l’auteure nous embarque rapidement dans l’histoire il n’y a pas de gros rebondissement ni de gros suspense, mais l’histoire m’a surprise à quelques reprises, alors qu’à d’autres moments, on voit venir la scène plusieurs pages à l’avance.

Belle lecture légère pour qui veut décrocher du train-train quotidien et s’évader dans le monde inconnu de la mode.

4/5  J’ai beaucoup aimé!

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.